lundi 15 octobre 2012

J'hallucine

Donc, Peillon, qui avait pourtant raison, a été recadré par Ayrault. C'est dommage.

Pour des raisons de calendrier, nous avons donc encore raté une occasion de parler des sujets importants, ceux qui touchent la vie des Français au quotidien. Le cannabis, ses naufragés et ceux qui savent en profiter. Marine sourit en attendant son heure.

Les dépendances, ça me semblait pourtant intéressant dans un pays de toxicomanes. Car selon mes calculs, en effet, la patrie est en danger.

Pour résumer : 13,4 millions de Français ont déjà essayé le cannabis, 10 millions prennent des psychotropes, cinq millions sont alcooliques, cinq autres millions sont accros au sexe, un million sont victimes de troubles du comportement alimentaire et 600.000 sont touchés par l'addiction aux jeux d'argent. Ne pas oublier les 14 millions de fumeurs de tabac, ce qui nous mène à un total de 35 +14 = 49 millions de toxicomanes.

Et comme me l'ont fait remarquer @lucnat1 et @saramoki : la liste n'est pas exhaustive. J'ose pas ajouter les workaholics, parce que là, ça fait plus de Français toxicos que de Français : avec un actif sur deux (sur une population active de 31,2 millions), ça nous donne une quinzaine de millions de dépendants à ajouter aux 49 millions d'autres, soit 64 millions. Sachant que la France compte 64 millions d'habitants...

J'imagine, évidemment, que certains cumulent l'alcool, la clope, les médocs, le chichon, le cul, le casino et tout le reste. Certes, les lobbies de l'industrie pharmaceutique, du tabac, des jeux, du sexe, de la bouffe et de l'alcool sont peut-être plus puissants que celui du blanchiment de la dope (cela dit, j'ai des doutes), mais tout de même...

Bref, j'hallucine.

- - -

Mise à jour du 16 octobre, 13 heures : si l'affaire Lamblin à l'origine de ce débat avait porté sur du blanchiment d'argent dans le marché de l'art au lieu du chichon, ça rendrait la réforme de l'ISF plus drôle. Du coup, tant que j'y pense, faudrait peu-être songer à soumettre à l'ISF les barons de la drogue et les dealers, ça permettrait de les exiler fiscalement.