mardi 14 juin 2016

Terroristes

On commence à se faire une petite idée de ce qui énerve ces djihadistes. Les écoles, les universités, les médias libres et impertinents, les terrasses de bistrots, les salles de concert, les forces de l'ordre qui défendent l'État de droit, les discothèques gay… Bref, ils exècrent notre mode de vie.

Et nous, en face, on se perd en conjectures sur notre identité nationale. La France est-elle un pays catholique ou laïc ? Comme si ces fanatiques en voulaient essentiellement à la religion chrétienne ! Ils ont davantage de haine pour ceux qui n'ont pas de dieu que pour ceux qui en défendent un différent du leur.

Leur ennemi, c'est le mécréant, celui qui précisément se permet de douter de l'existence d'une divinité. Leur ennemi, c'est la femme ou l'homme qui se cultive ailleurs que dans les lieux de culte. Leur ennemi, c'est l'épicurien, celui qui choisit sa façon de vivre.

Ces terroristes sont en réalité terrorisés par la liberté de penser.

- - -

Billet initialement publié ici.

lundi 13 juin 2016

Voie lactée

Fumées, déchets, gaz, eaux usées, engrais, dégazages, pesticides, marées noires, nucléaire… La liste est longue des cochonneries fabriquées par l'homme pour saccager la planète qui l'héberge.

Dérèglement climatique, disparition d'espèces, pathologies nouvelles… chaque jour on mesure la dangerosité du modèle.

Mais c'est comme ça : l'homme est aussi ingrat que la nature est généreuse. Dès lors, on pleure ce monde où nos ancêtres vivaient en harmonie avec les éléments ou on se prend à rêver d'une nouvelle planète. Mais pour la voir, encore faut-il pouvoir regarder les étoiles et là, ce n'est pas gagné.

Selon un nouvel atlas mondial de la pollution lumineuse publiée dans la revue américaine ScienceAdvances, plus de 80 % de l'humanité vit sous des cieux inondés de lumière artificielle et un tiers de la population de la planète ne peut jamais voir la Voie lactée.

- - -

Billet initialement publié ici.

jeudi 9 juin 2016

Chaussettes

L'auteur de l'hymne de l'Euro 2016 de football est un DJ. Alors qu'on allait encore, voici quelques années, chercher des compositeurs pour leur confier la signature musicale d'un tel événement, c'est tout un symbole.

Celui d'une société du recyclage, du sample et du remixage où l'on compose des mélodies avec des bouts de vieux tubes. Cela n'est pas nouveau.

Depuis quelques décennies, le monde de la création audiovisuelle nous a habitués aux reprises, réadaptations et autres remakes. Effets spéciaux, 3D, remastérisation et images de synthèse rajeunissent l'ancien. Le cinéma américain en a fait un art, misant sur chaque évolution technologique pour porter une énième fois à l'écran les héros usés des Comics. Les vieux chanteurs repartent en tournée resservir les titres de leurs vinyles d'antan.

Comme disait ma grand-mère en reprisant les chaussettes : on fait du neuf avec du vieux.

- - -

Billet initialement publié ici.