jeudi 11 août 2011

A l’anglaise

L’Albion serait-elle redevenue perfide ? L’actualité remet au goût du jour les mots que Bossuet ou Madame de Sévigné réservaient à nos voisins.

Cette fois, la perfidie sévirait à la corbeille à coup de rumeurs. C’est un tabloïd britannique qui aurait lancé des bruits désobligeants sur un de nos fleurons bancaires.

Une rumeur sortie de la Manche ? Encore. Voici plus d’un an, d’autres sombres murmures s’affairaient à déstabiliser le sommet de l’État français. Carla Bruni, Benjamin Biolay… Souvenez-vous. Et d’où venait-elle, cette infamie ?

Pierre Charon, l’ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, s’interrogeait sur le rôle de la presse anglaise, déjà.

Bref, les rumeurs vont, et comme souvent dans notre histoire, quand on ne sait pas trop d’où elles viennent, on les voit filer à l’anglaise.