jeudi 4 juillet 2013

Économie de l'écologie

Ainsi donc, il y a des ministres écologistes dans ce gouvernement et il faut remercier Delphine Batho d'en avoir apporté la démonstration par le sacrifice de sa personne.

Ils veillent sur la transition énergétique, la biodiversité, la sûreté nucléaire et la qualité des filières alimentaires.

Ils vont limiter le réchauffement climatique, les OGM, le recours aux semences qui ne repoussent pas et aux désherbants qui tuent la bioversité. Bientôt on fermera des centrales nucléaires grâce au développement des énergies alternatives et les automobiles n'auront plus besoin de produits dérivés du pétrole.

Bon évidemment, ça va prendre un peu plus de temps que prévu. Pierre Gattaz, le nouveau patron des patrons, réclame 100 milliards d'euros de baisses de charges.

Bref, avant de mettre l'écologie au cœur de l'économie, on va faire l'économie de l'écologie.

- - -

Billet initialement publié ici.