mercredi 16 février 2011

Mon blog est mort, vive mon blog

L'injuste est-il justifiable ? Le message signifié est-il insignifiant ? Les individus peuvent-ils grimper à l'échelle d'une société ? Les mots sont ma muse. Ils m'ont toujours amusé.

Jusqu'alors, j'ai joué des miens pour reproduire ici des histoires racontées dans des tweets à rallonges.

Une mécanique bien huilée, mais comme toujours, à force de tourner rond, le joint de culasse.

Bref, le jeu de mémos qui s'empilait commençait à peser sur le bord de mon moniteur. Or, je suis le genre de zigue qui zigouille toujours la rente avant l'usure.

J'ai donc tué christreportertwistories. Paix à son âme. En fait l'enjeu des mots s'est déporté. Ce sont ceux des autres qui me semblent aujourd'hui valoir davantage la peine qu'on les dissèque.

J'ai envie d'aller passer au crible de mon décodeur ceux que je dois m'infuser tous les jours, car trop souvent, comme on fait ce qu'on lit, on se couche.

Les paroles de nos puissants, les répliques de leurs rivaux, les analyses de mes consoeurs, confrères et vos commentaires à vous, tout va y passer. Vous êtes prévenus.

Je vais donc passer tout ce qui se presse sur le front de l'actualité en revue, et surtout les têtes qui dépassent.