jeudi 26 novembre 2015

Photomaton

C'est le photomaton 2.0 ! Se tirer le portrait soi-même avec son portable est devenu un sport international et un marché juteux dans lequel se sont engouffrés les fournisseurs d'applications et les marchands d'accessoires.

La perche à selfie, notamment, fait des ravages. On se souvient de ce terrible accident, cet été, lors duquel un Britannique d'une cinquantaine d'années est mort au cours de l'ascension du mont du parc de Brecon Beacons avec son groupe d'élèves alors qu'il voulait immortaliser l'instant. La foudre avait été attirée par sa gaule à smartphone.

On a trouvé pire – si l'on peut dire – en France, cette semaine. Un jeune Lyonnais vient d'écoper de huit mois de prison dont quatre mois ferme pour avoir frappé des policiers qui lui reprochaient d'avoir pris des selfies dans le commissariat et au préalable à bord de leur véhicule. Ou comment passer des photos aux matons.

- - -

Billet initialement publié ici.