samedi 31 décembre 2011

Silence

Ce que je vous souhaite pour 2012 ? Une année sans idole ni héros. Comme si au prochain sondage destiné à établir la femme ou l'homme politique, l'animatrice ou le journaliste préféré des Français vous pouviez rester sans voix.

Histoire juste que vous puissiez trouver la votre. Comme attiré par l'envie de vous écarter des sentiers battus pour trouver la voie.

Le tumulte libre des mots que nous déchaînons ici est parfois aussi ahurissant que la bouche grande ouverte d'un muet s'efforçant de faire entendre ce qu'aucune oreille ne peut écouter.

Pourtant à vous lire, je trouve espoir et confiance. Pour la plupart, vous n'êtes pas de ces animaux dociles qu'il suffit de caresser dans le sens du poil pour les entendre ronronner.

Alors, pour 2012, je vous prie de croire que cette idée répandue selon laquelle pisser dans un violon ne produit aucun son est fausse.

Je vous conjure de ne jamais écarter les choses qui vous viennent à l'esprit au prétexte de l'incongruité qu'elles vous inspirent, ou qu'on prétendra qu'elles évoquent.

Il n'est d'idée juste se réduisant au silence.