mardi 19 juin 2012

Des corbeaux et des grenouilles

Il faut vraiment souhaiter bonne chance à ce nouvel état PS qui détient désormais tous les pouvoirs ou presque en France, quand bien même la France ne détient à peu près aucun des pouvoirs capables de décider du sort des habitants de cette planète.

Espérons donc que l'idée d'une relance européenne soit aussi brillante que les Lumières qui firent longtemps notre réputation à nous, mangeurs de cuisses de grenouilles qui coassent.

Parce que si d'aventure cela n'était pas le cas et que nous devions nous enfoncer encore davantage dans le marasme et la récession, la disparition des merles après celle des grives ne nous laissera à cuisiner que les corbeaux. Et les corbeaux, c'est pas bon. Certes, pour l'instant, ils ne sont que deux à pouvoir croasser dans l'assemblée du peuple, mais les autres guettent.

Bref, je souhaite sincèrement à ce nouveau pouvoir de merder moins davantage que le précédent, parce qu'après 2012, y'aura 2017. En en 2017, les corbeaux que nous n'aurons pas mangé risquent fort de se multiplier et d'avaler toutes les grenouilles.