mardi 7 octobre 2014

L'irrémédiable

Les "partis de gouvernement" ont une lourde responsabilité.

Si l'UMP et le PS ont un minimum de conscience politique, ils doivent comprendre qu'en 2017, ils offriront un boulevard à Marine Le Pen en présentant des candidats sortants ou connus, des ankylosés de la politique, des cumulards de mandats, ces professionnels politocards qui nourrissent depuis des années le vote de rejet.

Pour contrer le front de la haine, le courage politique des partis démocratiques sera de présenter aux électeurs des femmes et des hommes neufs, non issus des sérails, libres et déterminés à bouleverser les ordres établis.

Choisir d'autres chemins nous conduira inéluctablement vers l'irrémédiable.