vendredi 31 octobre 2014

Vierge effarouchée

On peut comprendre la colère de Jean-Vincent Placé quand il a appris que Xavier Beulin, président de la FNSEA, parlait de « djihadistes verts » pour évoquer les débordements en marge des manifestations contre le barrage de Sivens.

Cette dérive de la violence métaphorique pourrait nous conduire dans de dangereux dérapages incontrôlés si nous laissons filer les images foireuses.

On imagine déjà les gauchistes donner aux ultralibéraux de l'« intégriste du marché ». L'extrême droite ne tarderait pas à qualifier les partis de gouvernement
d'« apôtres du système ».

A l'extrême gauche, les médias seraient aussitôt qualifiés de « suppôts de la pensée unique » et les libertaires évoqueraient, à propos des opposants au mariage pour tous, les « talibans de la bistouquette ».

Pire, ils se pourrait qu'on finisse par entendre ici ou là dire que Jean-Vincent Placé joue la vierge effarouchée.

- - -

Billet initialement publié ici.