mercredi 5 novembre 2014

Excuse de luxe

Vous aviez aimé la « phobie administrative » de Thomas Thévenoud, la « spirale du mensonge » de Jérôme Cahuzac, les « troubles de la personnalité » de DSK ou encore l'anosognosie de Jacques Chirac ?

Vous allez adorer les explications de Thierry Lepaon, le patron de la CGT, suite à la polémique concernant le coût des travaux dans son appartement de fonction à Vincennes (un peu plus de 100.000 € pour moins de 80 mètres carrés).

Cette dérive financière du syndicat ouvrier, il l'explique par une « faute collective qui ne masque pas des responsabilités individuelles ». En clair : c'est la faute à personne, puisque c'est la faute à tout le monde.

C'est un peu comme pour les accidents d'avion ou les déraillements de train. C'est normal.

Et puis il faut dire aussi que ça n'est pas donné à tout le monde de se rendre compte qu'on vit dans un appartement de luxe.


- - -

Billet initialement publié ici.