lundi 24 août 2015

Distances

Trois blessés ou seulement deux ? Un comédien célèbre touché par une balle ou simplement égratigné par un morceau de verre ? Deux héros ou quatre ? L'acte d'un détraqué ou celui d'un terroriste ?

La tentative d'attentat du Thalys s'ajoute à la désormais longue liste des informations maltraitées par l'immédiateté. On a tout entendu et son contraire, depuis les messages des passagers sur les réseaux sociaux jusqu'aux communiqués des autorités en passant par les chaînes d'information en continu où des experts patentés commentèrent allégrement des hypothèses invérifiables.

Certes, les TGV sont rapides, les débits hauts et les flux tendus. Mais tout de même… Que d'écarts entre les bruits et les faits. Quel éloignement entre les commentaires à chaud et la véritable histoire.

La vitesse ne réduit pas les distances : elle en donne juste l'illusion.

- - -

Billet initialement publié ici.