jeudi 11 février 2016

Verre

Les murs et plafonds de verre sont devenus des images courantes pour figurer nos fractures.

On en trouve au Front national. Il s'agit de ce palier invisible que le parti d'extrême droite n'arrive pas à franchir pour passer le second tour des élections et accéder au pouvoir… Un sujet au cœur de son petit séminaire du week-end dernier dans un country club de l'Essonne.

Mais c'est surtout pour les carrières bloquées des femmes dans les entreprises que la notion de plafond de verre trouve ses racines, aux États-Unis, au milieu des années quatre-vingt. On notera que le dernier rapport sur la parité dans les entreprises y fait encore écho.

Bref : nous vivons toujours dans un monde cloisonné. Et le comble, c'est que c'est parfaitement transparent. Chacun peut voir au travers de ces parois qui nous séparent, les travers de ces autres séparés, plus ou moins bien cotés, de l'autre côté.

- - -

Billet initialement publié ici.