mercredi 16 mars 2016

Direct

Quelle aubaine, ces chaînes d'info en continu. Non pas tant pour les téléspectateurs qui s'y abrutissent en se tartant une logorrhée ininterrompue d'infos répétées à foison et commentées par des brasseurs d'air jusqu'à plus soif.

L'aubaine, c'est surtout pour les malfrats, terroristes et autres dangereux énergumènes qui ferraillent avec les forces de l'ordre.

Comme on l'a vu mardi à Bruxelles, ces médias de l'instantané filment et reproduisent en boucle les interventions policières dans les moindres détails, y compris quand les autorités leur demandent de ne pas le faire.

Et pourquoi une telle demande ? Parce qu'en regardant ces chaînes, les fugitifs savent exactement où sont ceux qui les traquent.

Évidemment, on nous dira qu'il en va du devoir d'informer. Mais le jour où un policier sera ciblé et abattu grâce à ces images en direct, on en reparlera… en d'autres termes.

- - -

Billet initialement publié ici.