lundi 20 mai 2013

Vous avez dit vision ?

Les audiences de l'Eurovision en berne, c'est un signe des temps. Car L'Europe, c'était notre avenir, de l'Atlantique à l'Oural.

Nous y avons cru, nous nous sommes battus pour elle, nous lui avons été fidèles… Nous avons même fait tomber le mur des idéologies qui la traversait, croyant que le marché, pourvu qu'il soit unique, serait le meilleur des systèmes.

Mais ça, c'était hier. Aujourd'hui, le rêve est devenu un bidule technocratique ingouvernable. Charbon, acier, on a liquidé nos fondements et tout ce qu'on partage désormais, outre la monnaie unique, ce sont les politiques de rigueur budgétaire. Au point que certains imaginent la quitter, cette Europe.

L'Albion, certes, souvent perfide, mais pas seulement. Ici et là, sur le terrain austère de la crise, le souverainisme repousse. Bref, il faudra peut-être rebaptiser le programme. L'Eurodivision, ça sonnerait plus juste.

- - -

Billet initialement publié ici.