vendredi 18 septembre 2015

Pertes et profits

Les marchands et les soldats marchent souvent en ordre serré. Rien de tel qu'une bonne guerre pour relancer l'économie, quand ce ne sont pas les affairistes qui poussent les politiques à ouvrir les hostilités pour se refaire une santé.

Ainsi va l'humanité depuis qu'elle marche sur deux pieds, dégageant ainsi ses membres supérieurs pour construire son avenir et tuer son prochain. Chaque conflit génère des profits à géographies variables et des fortunes diverses.

Gisements de pétrole, greniers à blé, nappes phréatiques et mines en tout genre suscitent tant de convoitises.

Mais n'oublions pas les accessoires. De migrations en rétablissement des frontières, cette année 2015, on peut déjà l'imaginer, sera extraordinairement profitable aux industries du bateau gonflable, du fil de fer barbelé et du béton armé.

Les pertes génèrent toujours des profits.

- - -

Billet initialement publié ici.