jeudi 10 septembre 2015

Saisons

Que vous le vouliez ou non, les feuilles de l'administration fiscale vont tomber dans vos boîtes aussi inexorablement que celles des arbres sur le trottoir.

Alors évidemment, on se pose des questions. Est-ce que ça vaut la peine de travailler autant pour se faire délester d'une somme aussi lourde ? Est-il nécessaire de s'affranchir auprès de l'État d'un tel tribut ? Tous ces sous dont nous nous privons seront-ils utilisés à bon escient ?

Interrogations légitimes. Ce sont des questions que tout contribuable normalement constitué doit se poser, mais pas qu'en automne ou les jours d'élection.

D'ailleurs, quand on cherche à comprendre ce que son impôt devient, comment et avec quels moyens fonctionnent les écoles, les hôpitaux, ou les forces de l'ordre, on réalise qu'il faut que les feuilles tombent en automne pour que les arbres bourgeonnent au printemps.

- - -

Billet initialement publié ici.