jeudi 7 octobre 2010

Dubito

Je sais pas bien ce qui se passe. Ou plutôt je le sais mais je ne veux pas l'admettre. J'ai des certitudes qui vacillent, encore une fois

Pas envie de caricaturer les faits et les gens, encore plus que d'habitude. J'ai parfois du mal à séparer les méchants des gentils

Je sais pourquoi en fait. Hier midi j'ai rencontré un membre de ce gouvernement qui nous pourrit la vie et j'ai senti les doutes m'assaillir

Et pourtant ça va, c'est bon, hein : je suis pas né de la dernière pluie. Je suis un vieux routard de l'info et j'ai mes cartes

Les techniques de com, les éléments de langage, les stratégies cachées... Tout ça, c'est bon, j'ai déjà vu. C'est pas ça en fait

Je suis déstabilisé du haut de mes 44 printemps, parce que j'ai rencontré quelqu'un qui a une force plus grande que la mienne

Quelqu'un qui s'est engagé, certes, dans un camp que je déteste, mais qui a la conviction qu'il fallait le faire

Moi j'en suis incapable. Je me réfugie sans cesse dans l'appartenance à rien. Ni dieu, ni maître... personne. Je m'oppose à tout pouvoir

Mais j'ai compris ce qui me turlupine dans cette rencontre. Je suis admiratif. Je suis capable d'admirer ceux qui s'engagent

Même si ça n'est pas ma tasse de thé, mon camp, mes idéaux, je peux comprendre. Il peut y avoir de l'autre côté cette culture

L'entrisme. Noyauter un groupe de pouvoir pour en changer l'orientation. Culture marxiste-léniniste, pardonnez-moi, j'ai été élevé à ça

C'est assez vertigineux. C'est un truc qui théoriquement peut pousser un trotskyste convaincu à entrer à l'UMP pour en infléchir la ligne

Ou un ultra-libéral à militer chez les alter-mondialistes pour les convaincre de l'inutilité de l'Etat-providence


Enfin bref. Je me suis un peu perdu dans mes doutes en rencontrant Rama Yade, en essayant de comprendre ce qu'elle faisait là, à l'UMP

Je ne suis pas dupe. Elle n'est qu'une caution. J'ai juste pas envie dans cette guerre politique de faire des dégâts collatéraux

Quelle que soit l'issue de la bataille qui va s'ouvrir, il y aura des bons et des méchants de chaque côté. Faudra se poser la question

Rama a fait vaciller un instant mes certitudes et c'est tout ce que je vais retenir. Si j'arrête de douter, je suis mort

Twitstory du 7 octobre 2010 sur la TL de @christreporter