jeudi 5 août 2010

Fin de la récré

Coup de fil d'un twittos, hier, inquiet, nerveux. Il a reçu copie d'un mail pour dénoncer le terrorisme de certains fakes.

Que les choses soient claires : il ne s'agit pas de ceux qui nous font rire parce qu'ils ont du talent comme @lilianeoublie

Il est ici question des crétins qui parasitent les "grands comptes" pour des raisons que seuls leurs psychanalystes leur expliqueront un jour.

Inquiet et nerveux, le twittos, parce qu'il est montré du doigt. Je suis cité comme témoin, avec d'autres, dont je vais taire les noms.

Parce que oui, je le suis comme une autre et pire, je les connais un peu. Nous nous parlons parfois au téléphone.

Je m'en suis déjà expliqué ici http://tux-pla.net/22n sans vergogne.

Pour dire, comme à mon habitude, les choses comme elles me viennent à l'esprit : ces gamineries me cassent vraiment les couilles.

Sauf que ces trolleries ont fini par atteindre l'intégrité de personnes respectables, comme nous tous.

C'est dégueulasse de faire des allusions pédophiles concernant des homosexuels atteints d'un cancer en phase terminale.

C'est pas très glorieux de se bâtir une e-réputation en agressant des personnes hypersensibles, des proies faciles.

C'est parfaitement crétin de ressortir un paire de fesses ou de seins d'une fille qui a joué à les mettre en ligne.

Je respecte la liberté d'expression sur le Net, mais porter atteinte à la dignité des personnes, je sais que c'est une vraie saloperie.

Ce petit jeu peut rester confidentiel : notre communauté francophone est tellement minuscule que Twitter a fini par l'oublier.

Reste que ces dérapages peuvent servir la cause de ceux qui veulent censurer la liberté d'expression sur le Net. Et là, faut faire attention.

Le jour où un censeur bien-mal-intentionné mettra la main sur ces conneries, il aura vite fait de nous faire tous passer pour des ânes.

Juste pour que cela ne puisse pas se produire, je dis aux couillons qui ne savent pas ce qu'ils font : la récréation est terminée.

Twitstory du 6 août 2010 entre 23 heures et 23 h 30 sur la TL de @christreporter