mardi 10 mai 2011

De l'histoire

De Christophe Colomb atteignant les îles Caïmans (1503) à la mort de Louis XV frappé par la petite vérole (1774) en passant par l'invasion de la Belgique, de la Hollande et du Luxembourg par Hitler (1940) ou la Nuit des barricades (1968), combien de 10 mai sont-ils entrés dans l'histoire ?

Mais voilà. En 2011, les trente ans de l'accession de François Mitterrand au pouvoir auront éclipsé les autres événements estampillés 10 mai. C'est comme ça. La mémoire des choses qui changent le sens de la grande histoire est ingrate.

Disparue, la mort de Jean de La Bruyère (1696), ou celle d'Yves Robert (2002). Perdu de vue le contrat d'enregistrement de "Come on", premier 45 tours des Rolling Stones (1963).

On a même oublié de souhaiter un bon anniversaire à Bono (1960) ou à Linda Evangelista (1965). Et qui a pensé à Fred Astaire, né lui aussi un 10 mai (1899) ? Il n'a pas changé le sens de la grande histoire ? Allez savoir. Ses pas de danse avec Ginger Rogers n'ont-ils pas bouleversé le sens de millions de petites histoires d'amour ?