mardi 23 juin 2015

Des tartines

C'était bien la peine d'en faire des tartines ! Nutella et ses abus d'huile de palme, sa déforestation, ses morts de singes…

Notre ministre de l'environnement a dû s'en mordre les doigts, condamnant, puis s'excusant, une majorité de sondés venant lui donner tort de s'attaquer à cette gâterie calorifique qui s'étale sur les tartines des Français. Et pourtant…

Tous les nutritionnistes vous le diront : ces aliments composés majoritairement de sucre et d'huile sont une catastrophe. Mais la réalité économique est là, le chiffre d'affaires total du groupe italien de confiserie Ferrero était l'an dernier en hausse de 4 % à 8,4 milliards d'euros. Face à une telle puissance économique multinationale, un ministre français ne pèse pas bien lourd.

Bref, commedisait Lionel Jospin à la fin du siècle dernier, « il ne faut pas tout attendre de l'État ».

- - -

Billet initialement publié ici.