mercredi 17 juin 2015

Réchauffement

On a parfois du mal à imaginer les bouleversements en chaîne induits par le réchauffement global en cours sur le règne animal. Migration, extinction ou prolifération de certaines espèces… Tout cela est un peu abstrait.

Enfin, était un peu abstrait. Car figurez-vous que certains ours polaires ont décidé de nous offrir un exemple. L'ours blanc se nourrit principalement de phoques. Cela dit, il ne rechigne pas à se mettre de la baleine blanche ou du narval sous la dent.

Cette fois, certains ont jeté leur dévolu sur des dauphins… dans l'Arctique ? Oui ! Que faisaient-ils là ? C'est une conséquence probable, selon des scientifiques, du changement climatique qui rapproche des espèces jusqu'alors sans interactions connues.

Décidément, ces histoires de réchauffement, ça fait froid dans le dos.

- - -

Billet initialement publié ici.