mercredi 20 janvier 2016

Finitude

Bonne nouvelle : l'espérance de vie recule en France. Comment ça ? Vivre moins longtemps, c'est une bonne nouvelle ? Oui.

C'est tout le paradoxe des progrès enregistrés par la médecine ces dernières décennies : la durée de vie « en général » a augmenté plus rapidement que la durée de vie « en bonne santé ».

En clair, nos sociétés hypermédicalisées ont multiplié le nombre des personnes âgées qui souffrent d'incapacités ou de maladies chroniques, et donc anéanti l'intérêt de vivre plus longtemps. Sans parler des pensions à verser et de l'explosion du coût des soins nécessaires pour une population vieillissante, contraignant les actifs à travailler plus longtemps…

Soyons réalistes : on ne pouvait pas continuer à laisser croire qu'on pourrait vivre de plus en plus longtemps.

Nous sommes de simples mortels. C'est sa finitude qui rend la vie si précieuse.

- - -

Billet initialement publié ici.