vendredi 3 juin 2011

Génotype

La communauté scientifique n’en finit pas de se déchirer sur les mœurs des bonobos. Cette question nous préoccupe tous, puisque nos caractéristiques génétiques sont semblables à près de 99 %.

Une des questions débattues est évidemment la sexualité de ces primates, à l’origine de nombreuses blagues chez nous autres homo sapiens.

Femmes des autres, enfants… les mâles sauteraient sur tout ce qui bouge plusieurs fois par jour. On a longtemps cru que leur sexualité débordante était une façon conviviale de calmer les tensions.

Mais cette image d’une société pacifique et harmonieuse ne serait qu’un mythe. Les mâles dominants profiteraient de leur autorité pour abuser de leurs semblables. Espérons que cette vilaine tare soit restée dans le petit pourcent qui sépare leur génotype du nôtre.