lundi 21 juin 2010

Bande de guignols

En ces temps troublés, la question se pose : comment assurer la réussite de nos enfants.

La première chose qui peut nous venir à l'esprit est de leur inculquer des valeurs d'amour, de solidarité, de respect...

C'est une très mauvaise idée. Le monde est devenu sauvage, dangereux, seuls les plus forts survivront.

Il faut remettre à plat le système éducatif. Bouleverser les valeurs. Prendre des risques, pas des précautions.

Si vos enfants ont une culture générale déplorable et que seules les séances de récré et de sport les intéressent, c'est pas grave.

Si vos enfants ne respectent pas les règles, s'ils ont tendance à abuser des gros mots, à parler mal, ça n'est pas une catastrophe.

S'ils se battent avec leurs camarades, s'ils insultent leurs enseignants, surtout pas de panique : ça peut être un atout.

On peut faire une belle carrière carrière en passant par l'école buissonnière. Il faut simplement travailler dur.

Oui, on peut vivre en faisant le guignol à condition d'être excellent. On peut même devenir riche.

Vos chérubins vous poseront une question existentielle : " Comment ça, on peut gagner de l'argent en faisant le guignol ? "

Ne soyez pas effrayés, assumez la réponse : " Oui, car des gens, même pauvres, sont prêts à payer pour voir les guignols en action ".

Le moment sera alors venu de développer le sens des affaires de votre progéniture, essentiel pour en faire de parfaits guignols.

Si les gens veulent voir les guignols, ils doivent payer. Il faut inviter les médias à en parler. Trouver des partenaires.

Les bénéfices permettront de rémunérer les guignols et de faire de la publicité dans les médias. On ne sait jamais, ça peut servir.

Il est clair qu'a ce moment de la conversation, vos enfants pourront vous poser des questions sur la vie affective du guignol professionnel.

Ecartez tout de suite ces considérations sentimentales : un guignol professionnel est assez riche pour s'acheter de l'amour.

Si, a ce moment crucial, vos enfants vous disent : " Oui mais si on ne respecte pas les règles, si on parle mal...

Si on se bagarre tout le temps, si on insulte les profs, si fait du chantage aux médias...

Si on profite de son argent pour acheter les gens, si on profite du malheur des autres, c'est mal.

Si vos enfants osent vous dire des choses pareilles, ils n'ont aucune chance de devenir des guignols riches.

Ni sur les terrains de foot, ni sur la scène économique, politique ou médiatique.

Twitstory du 21 juin 2010 entre 22 h 30 et 23 heures sur la TL de @christreporter