mardi 8 juin 2010

La pomme, argument théologeek

Je vais acheter une demi-douzaine d’iPhone 4G, 40.000 € d’actions Apple INC et coller des posters de Steve Jobs partout dans la maison.

Je vais aussi acheter une demi-douzaine d’iPads et les accrocher au mur de chaque pièce pour faire défiler des photos de Steve Jobs.

Je vais arrêter de travailler, mettre une robe de bure, prendre un bâton, y accrocher des iPhones et prêcher la bonne parole de Steve Jobs.

A chaque étape de mon périple, je vais former des disciples, lever une armée pour instaurer la paix sur le monde voulue par Maître Steve.

Il faudra aussi constituer un tribunal de l’inquisition, afin de vérifier si ceux qui ne croient pas en Maître Steve ne sont pas possédés.

Les impies, ceux qui se révulsent quand on leur présente l’iPad, l’iPhone ou l’icône de Maître Steve, seront brûlés sur la place publique.

Les autres, qui auront vu la lumière dans les ténèbres, me suivront vers le royaume des cieux où Maître Steve nous apportera l’amour éternel.

Et chacun sur son iPad ou son iPhone pourra se repaître de ces batailles telluriques où tous ensemble, nous avons rendu grâce à Maître Steve.

Mais ces moments de bonheur intense seront fugaces, car là-bas, dans les contrées obscures, la rébellion s’organisera, moquant Maître Steve.

Il faudra alors repartir en guerre avec nos armées levées, nos tribunaux flambeurs d’impies, pour éradiquer ces races de mécréants.

Ils seront fourbes. La profondeur de leur médiocrité sera infinie, à la démesure de leur haine pour Maître Steve.

Il faudra alors rechausser les robes de bure, tailler de nouveaux bâtons et y accrocher d’autres iPhones, retourner prêcher la bonne parole.

Lever des nouvelles troupes, car en face, celles de l’ennemi, de l’impie, du profanateur de la divine vérité de Maître Steve grossissent.

Ceux qui n’abjureront pas passeront à l’autodafé. Ceux qui retrouveront raison partiront en guerre défendre l’honneur bafoué de Maître Steve.

Ces années de guerre nous auront usés, mais le bonheur insufflé par Maître Steve aura donné à nos corps et nos âmes un supplément de force.

Nos bâtons à iPhones nous serviront de cannes pour soutenir nos corps frêles et décharnés.

Certes, en face, les impies, les profanateurs ont profité. Ils sont jeunes, vigoureux, leurs femmes sont belles.

Maître Steve nous a montré l’exemple : ne manger que des légumes, ne toucher aucune femme, ne télécharger aucune représentation sexuelle.

La révolte gronde dans nos troupes faméliques et frustrées. Les dogmes de Maître Steve poussent son peuple à sa propre perte.

Les femmes n’enfantent plus. Les hommes se meurent, tandis que chez les impies, c’est joie et bonheur à chaque instant, sans iPhone ni iPad.

La seule pensée de ce bonheur hors les règles imposées par Maître Steve affole ses troupes.

Le doute s’installe : il serait possible d’être heureux sans croquer la pomme.

Oui, mes amis, en un mot comme en cent, je vous le confie : on peut vivre heureux sans croquer la pomme.

Twitstory du 7 juin 2010 entre 21 heures et 22 heures sur la TL de @christreporter