jeudi 24 juin 2010

Une valse

Les journalistes présentateurs utilisent une formule magique pour passer d’un sujet à un autre que rien de logique ne peut rattacher.

Les journalistes présentateurs utilisent cette formule magique quand ils sont embarrassés.

Par exemple, pour passer des manifestation pour l'emploi et les retraites aux états généraux du foot.

Oui, je suis en train de parler de l'actu. Nicolas Sarkozy sait très bien ce qu’il fait. Cette date, il ne l’a pas l’a choisie au hasard.

Il sait parfaitement qu’en période de contestation il faut occuper l’espace pour ne pas laisser le champ des médias libre à ses détracteurs.

Et si les retraites sont une réelle préoccupation des Français, la débâcle
de l’équipe de France en est une autre.

Les médias de masse se retrouvent donc à nouveau pris au piège. C'est le syndrome de Grenelle ou des état généraux.

On se souvient des Grenelles de l’environnement, de la fiscalité, de la
mer, de la recherche.

On a déjà vu des états généraux pour l’Outre-Mer, l’industrie, la presse et la restauration.

Cette mobilisation autour du football français fait partie d’une stratégie
de communication éprouvée.

Le pire pour Nicolas Sarkozy aurait été que les journaux ne parlent que des manifestants.

Il a donc tout bonnement essayé de regagner un peu de terrain médiatique. Et il a réussi. Les journaux font avec.

Bravo Nicolas : faire de la débâcle des Bleus une victoire politique, c'est fort.

Sans transition http://www.youtube.com/watch?v=lSSp6DyTFW4

Twitstory du 24 juin 2010 entre 22 h 45 et 23 heures sur la TL de @christreporter