lundi 28 juin 2010

Ce mec est un zamour

J'ai interviewé un people. Devinez qui m'a dit tout ça...

"Ce qui me plaît bien, c’est d’aller vers les gens, le partage, la main tendue, le respect de la différence."

"Pour moi, c’est superimportant, la joie du public. C’est comme ça depuis tout petit."

"Moi, vous le savez, je ne suis pas dans la presse people. Je suis une ligne de conduite : ne pas trop s’exposer."

"La télé, c’est une course de fond. Cela fait quinze ans que j’y suis."

"Je suis un peu issu du sérail sportif, j’ai fait les championnats du monde karaté quand j’avais 20 ans."

"Je suis Toulousain, j’aime le rugby. Au rugby, il y a toujours ce respect de l’adversaire."

"Il faut arrêter de penser que c’est chacun pour sa gueule. Tout seul, on n’est pas grand-chose."

"Vous me mettez sur une île déserte, au bout d’un quart d’heure, je commence à nager pour essayer d’aller trouver quelqu’un."

"Je crois qu’on revient de plus en plus à des valeurs humaines et familiales."

"Si j’en suis arrivé là, c’est parce qu’autour de moi il y a des équipes, des personnes responsables."

"Ensemble, c’est un des plus beaux mots de la langue française."

"Rien n’empêche les étincelles individuelles, mais à la base, il faut que le collectif soit fort."

Aussi surprenant que cela puisse paraître, c'est Jean-Luc Reichmann !

Twitstory du 27 juin 2010 entre 22 h 35 et 23 h 05 sur la TL de @christreporter