lundi 28 juin 2010

Travail

On a dit tellement de mal sur moi. Mais je ne souffre pas du tout. je suis très serein. Ces choses dites, c'est faux, archi faux.

L'administration contrôle sans mon autorité. Je ne suis au courant de rien. Cela ne me concerne en rien.

Les journalistes ne comprennent pas comment fonctionne cette administration.

Je ne regrette rien, j'ai fait tout ce qu'ont fait mes prédécesseurs ... Je n'ai rien fait de pire.

Ces sommes versées ? Du financement légal de la vie politique, rien d'autre, rien de mal.

Vous devez comprendre que nous ne vivons pas dans une République bananière.

Croire que je me suis empêtré dans une telle aventure, c'est penser que j'étais fou, ou que j'étais simplet.

Les journalistes font des articles absolument scandaleux. Tout cela est extraordinairement vicieux.

Monsieur voiture, je le connais depuis des années.

Si toutes les personnes qui dînent avec moi le font pour me demander de les aider, je vais manger à ma faim.

Je suis un homme des montagnes. Je ne suis pas invicible... Je suis peut-être une cible... Je suis fort...

Je ne suis qu'un ministre du travail mal fait.

Twitstory du 27 juin 2010 entre 23 h 45 et minuit sur la TL de @christreporter